Les apiculteurs à l’épreuve du confinement

Catégorie : Non classé

Le constat est amer, nous avons eu une canicule durant l’été 2019 qui a détruit 80% de la récolte de miel des apiculteurs et voilà maintenant que la saison 2020 démarre avec une autre catastrophe encore plus violente. La pandémie du coronavirus qui fait des milliers de morts parmi la population et le confinement généralisé qui s’impose à nous tous. Du coup, ce sont des pans entier de l’économie qui est impacté et qui sont à l’arrêt forcé. Parmi les secteurs touchés il y a bien sûr l’apiculture qui est déjà très fragilisé. En effet, mis à part quelques rares clients qui ont pensé à faire des réserves de miels auprès de leur fournisseurs habituels, la population dans son immense majorité n’achète pas de miel chez les apiculteurs durant le confinement. Cependant, comme beaucoup d’artisans et commerçants leur activité est stoppée et avec elle leur revenu est au plus bas voire inexistant. Les marchés de proximité, les salons, les fêtes des plantes, des jardins et du printemps, tous les événements sur lesquels ils pouvaient compter pour se refaire une santé financière sont hélas annulés à cause du confinement. Ces lieux de vente devaient assurer la continuité des ventes de miels et avec elles un minimum de chiffre d’affaires pour les petits apiculteurs. Tout était près pour démarrer la saison du printemps, les pots de miels étaient conditionnées et près pour la vente.Mais le coronavirus est passé par là et tout est reporté à l’année prochaine. Il y a bien les ventes par internet pour ceux qui ont site mais ce n’est pas suffisant pour en vire. De plus, les livraisons ne sont toutes garanties à 100% les conditions normales d’acheminement sont perturbées. Nous sommes dans une situation exceptionnelle. En résumé, la profession traverse une très grave crise qui va être fatale pour des centaines d’apiculteurs qui ne pourront pas vivre sans revenu. Il faudra beaucoup de temps pour sortir de cette crise et encore plus voir la fin de ses répercussions. Mais tôt ou tard, et plus tard que tôt l’espoir d’un avenir meilleur renaîtra. Commençons par espérer que la récolte de miel 2020 sera satisfaisante.

Partager cet article

Maison Chamsi
Maison Chamsi